COMMUNIQUÉ DE PRESSE : Distribution des journaux : Les Engagés tirent la sonnette d’alarme

Lors de la réunion du conseil des ministres restreint (le kern) ce mardi, portant sur la distribution des journaux en Belgique, la décision a été prise : la concession actuelle sera abandonnée au cours du premier semestre de 2024, avec une période transitoire de six mois. Ombres d’incertitudes sur le secteur de la presse. 

Le gouvernement a initié tardivement un appel d’offre pour la concession de la distribution de la presse. Ce marché a manifestement été mal ficelé au niveau qualitatif. Après avoir pris connaissance du destinataire présumé de la concession, le gouvernement a choisi d’annuler la procédure, improvisant une solution sans concertation avec les acteurs majeurs que sont les éditeurs de presse. Les candidats à la concession, la presse, les facteurs et livreurs concernés,les lecteurs abonnés : toutes ces personnes et secteurs sont victimes de la négligence dugouvernement.

Le manque de coordination persiste entre le fédéral et les entités fédérées sur ce sujet alors que la compétence en matière d’aide à la presse incombe aux entités fédérées.

Le dossier de la distribution des journaux revêt une importance capitale, non seulement pour le personnel de Bpost, les grands groupes de presse mais également pour la presse indépendante et/ou associative qui risque d’être le dindon de la farce parce qu’elle ne dispose pas des mêmes moyens de négociation que les grandes entreprises.

Certes, un système de soutien fiscal, reposant sur un crédit d’impôts, sera mis en place, mais il sera uniquement ciblé sur les zones peu peuplées et le secteur associatif. Celui-ci ne sera applicable que jusqu’à l’année 2026 comme si l’avenir de la presse ne méritait pas une considération à long terme.

La presse joue un rôle essentiel pour de nombreuses personnes, particulièrement dans les zones rurales, où leur présence garantit le droit à l’information, la vitalité démocratique, et contribue à lutter contre la fracture numérique et l’isolement des personnes non-connectées.

La presse indépendante mérite à cet égard une attention particulière car elle dépend moins de la publicité et joue un rôle crucial dans la diversité de l’offre médiatique.

Josy Arens, député fédéral Les Engagés, souhaite que les spécificités des zones rurales et du monde associatif puissent être prises en compte sur le long terme. 

Du côté de la Fédération Wallonie-Bruxelles, Benoit Dispa, Chef de groupe Les Engagés, avait interrogé la Ministre des médias Bénédicte Linard sur le sujet. Il regrette vivement sa non-implication dans ce dossier qui frappe de plein fouet ce secteur dont elle a la charge et qui connait déjà d’importantes difficultés.

Les Engagés attachent une importance cruciale à la liberté de la presse, qui exige que les médias disposent des ressources adéquates pour remplir leur mission. Le groupe redoute fortement que la solution avancée se traduise par une diminution des moyens pour l’ensemble de la presse. 

Il est impératif de se remettre autour de la table en impliquant cette fois-ci les acteurs de la presse, afin de trouver une solution durable. 

TÉLÉCHARGER LE COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Contact presse : Éléna Debrandt – Elena.debrandt@lesengages.be – +32 496 30 35 22